L’alimentation vivante

L’Alimentation vivante ou alimentation haute vitalité est une alimentation constituée de nourriture « vivante » 100 % naturelle telle que :

– Des graines germées,
– Des jus d’herbes,
– Des algues alimentaires,
– Des aliments n’ayant été ni cuits ni raffinés, les moins dénaturés possible.
– Des fruits et légumes crus et fraîchement cueillis,
– Des graines et fruits oléagineux pré-germés, (la pré-germination permet l’activation des enzymes qui rendent l’aliment plus facile à digérer).

Ces aliments seront de préférence biologiques ou cultivés selon les règles de la biodynamie, des végétaux non traités non issus de manipulations génétiques, dénués d’artifices de culture, ayant poussé sur un sol sain.

En Alimentation vivante, la qualité des produits est importante. En effet, les produits de l’alimentation industrielle peuvent contenir des additifs, colorants, épaississants, exhausteurs de goût, édulcorants, conservateurs, gélifiants, émulsifiants, stabilisants, arômes industriels, pesticides et engrais chimiques… nocifs à la santé.

Il faut bien différencier le « cru » et le « vivant ». Un végétal cru peut être ou ne plus être encore vivant. S’il a séjourné en rayon de magasin quelques temps puis dans le réfrigérateur plus de 5 jours , il n’a plus rien de vivant car il a perdu une partie de ses vitamines et minéraux. Les aliments se dévitalisent en effet très vite après leur cueillette.

La cuisson n’est pas acceptée en Alimentation vivante, car elle transforme les molécules des aliments en dénaturant les enzymes qui sont très sensibles à la chaleur et entraîne la production de toxines.

La cuisson quelques chiffres :

  • Entre 60°C à 75°C → La vitamine C (la vitamine la plus instable) est détruite.
  • Entre 40°C et 75°C → Les enzymes nécessaires à la digestion sont détruites.
  • Entre 90°C à 95°C → Les vitamines du groupe B et la vitamine E sont détruites partiellement.
  • Autour de 110°C → Les vitamines A et D sont oxydées, elles sont donc non assimilables parle corps.
  • Autour de 120°C → Plus de vitamines et formation possible des molécules de Maillard

Evidemment toutes les cuissons ne se valent pas, voici quelques exemples :

  • La cuisson à l’huile est une cuisson rapide qui entraine la perte directe de la quais totalité des micronutriments,
  • La cuisson au four est un type de cuisson lente à haute température (généralement plus de 180 degrés) qui entraine laperte progressive de la totalité des micronutriments,
  • La cuisson au barbecue va quand à elle entrainer la carbonisation des aliments et la formation de molécules de Maillard cancérigènes.
  • La cuisson la plus adaptée est celle à la vapeur douce dont la température de cuisson ne dépasse pas 95 degrés (exemple du vitaliseur de marion).

La cuisson a donc un rôle important dans la revitalisation et la déminéralisation de l’organisme, mais la catégorie d’aliments consommés va aussi avoir une grande importance. Voici les principales catégories d’aliments que nous pouvons rencontrer :

a) Les aliments biogéniques

Les aliments biogéniques sont les aliments qui génèrent la vie.

Les aliments biogéniques regroupent tous les super-aliments tels que les graines germées qui sont des “bombes” nutritionnelles regroupant une quantité colossale de substances actives.

Ensuite, il y a les algues dont la palme d’or est attribué à la spiruline qui est l’aliment le plus concentré en protéine .

Voici une liste non exhaustive des super-aliments que l’on peut inclure dans notre alimentation quotidienne : les graines germées, les algues,
la gelée royale, le pollen,…

b) Les aliments bioactifs

Les aliments bioactifs sont les aliments qui maintiennent la vie.

Concrètement, les aliments bioactifs regroupent tous les aliments crus en parfait état de fraîcheur, c’est à dire à l’état brut tel que la nature nous les offre.

Les aliments crus ont conservés tous leur micronutriments tels que les enzymes, les minéraux, les antioxydants, les vitamines, … Ces micronutriments sont fragiles et très instables, c’est pourquoi il est important d’en conserver un maximum pour assurer le bon fonctionnement de notre corps. Il est important de consommer les fruits et légumes biologiques le plus tôt après leur cueillette pour profiter de la totalité des micronutriments.

Voici une liste non exhaustive des aliments bioactifs : les fruits et légumes de saison produits localement, les oléagineux non grillés et non rôtis,…

L’alimentation vivante est composé à majorité d’aliments biogénique et/ou d’aliments bioactifs.

c) Les aliments biostatiques

Les aliments biostatiques sont les aliments qui « ralentissent la vie ».

Concrètement, ce sont tous les aliments cuits à forte température mais aussi ceux ayant été stockés trop longtemps dans les magasins ou bien qui ont été importés. Les aliments cuits et mis en conserve font également partis des aliments biostatiques.

Les aliments crus qui ont été stockés trop longtemps perdent une grande partie des micronutriments comme avec la cuisson à cause de leur instabilité lorsqu’ils sont coupés de leur source d’énergie (la Terre) d’où l’importance de consommer local, l’idéal étant de se rapprocher d’une AMAP ou de producteurs proches de chez soi.

Les produits congelés sont les produits les plus bioactifs des produits biostatiques parce que ce type de conservation permet de conserver un minimum de nutriments essentiels.

d) Les aliments biocidiques

Les aliments biocidiques sont les aliments qui détruisent la vie.

Concrètement, les aliments biocidiques sont tous les aliments qui ont été conditionnés industriellement.

Les aliments qui contiennent des additifs alimentaires tels que des conservateurs, des émulsifiants, des exhausteurs de goût, des colorants et des arômes sont dévitalisés par nature parce qu’ils ont été modifié de leur état naturel. C’est sans parler des différents processus industriels utilisés pour l’alimentation moderne.

La nature des aliments peut changer la catégorie d’aliment, par exemple : les fruits et légumes biologiques appartiennent à la catégorie des aliments bioactifs ou biostatiques en fonction de leur fraîcheur. Les fruits et légumes classiques qui sont aspergés de pesticides ou autres produits chimiques sont des aliments biostatiques ou biocidiques.

Lorsque toute notre alimentation est composée d’aliments biocidiques tels que le sont les aliments industriels, le corps absorbe passivement et devient dépendant de cet apport en énergie vide, entraînant à terme une perturbation du microbiote intestinal provoquant des maladies tels que des allergies, des maladies auto-immune, des maladies cardio-vasculaires, de la dépression….

Les bienfaits de l’alimentation vivante

L’alimentation vivante est une alimentation qui comprend au minimum 25% des aliments biogéniques, 50% d’aliments bioactifs et maximum 25% d’aliments biostatiques.

En temps normal, une alimentation de ce type est la plus optimale d’un point de vue général. En cas de maladie avérée, il est préférable de privilégier une alimentation crue comme par exemple 50% biogéniques et 50% bioactifs jusqu’au rétablissement total du corps.

En privilégiant ce genre d’alimentation sur une durée limitée, votre corps va mettre en place des processus d’auto-guérison pour se détoxifier et se régénérer. De plus, adopter une alimentation vivante favorise la consommation d’aliments à composante alcaline (riche en minéraux basiques) permettant ainsi un meilleur équilibre acido-basique du corps.

Les aliments crus, pleins de vie, participent d’abord à l’ensemencement régulier de notre tube digestif avec certains micro–organismes, très sensibles à la chaleur et dont ils sont abondamment pourvus : les probiotiques, indispensables au développement, à l’entretien et à l’équilibre de la flore intestinale. C’est cette flore qui permet entre autre une bonne assimilation des nutriments et l’activation du système immunitaire.

Les végétaux crus biologiques sont riches en vitamines, minéraux, oligo-éléments, antioxydants, fibres alimentaires, chlorophylle et en enzymes naturels. En mangeant cru, on soulage l’organisme qui peut concentrer son énergie sur autre chose que la digestion (cicatrisation, défense immunitaire etc).

L’idée est de manger des aliments aux plus près de leur état naturel pour apporter toute la vitalité nécessaire à l’organisme. C’est pourquoi l’alimentation vivante est l’un des chemins les plus rapides et les plus efficaces pour retrouver la santé.

Est ce que l’alimentation crue convient à tout le monde ?

Même si la liste des bienfaits de l’alimentation vivante sur notre santé est longue, il serait difficile d’affirmer que le régime crudivore convient à tout le monde, tout le temps. Voici donc quelques inconvénients à prendre en considération dans une alimentation exclusivement crue.

La cuisson améliore la biodisponibilité des nutriments tels que le lycopène présent dans la tomate qui est un anti-oxydant puissant. La cuisson permet aussi de détruire certains micro- organismes pathogènes.

L’alimentation vivante n’est pas facile tout au long de l’année. Les conditions météorologiques peuvent en effet affecter notre capacité à consommer exclusivement des aliments crus, on aura donc besoin de plats chauds pour se réchauffer quand il fait froid.

Pour les individus atteints de colites ou ayant les intestins sensibles, les aliments crus entiers sont déconseillés. Dans ces cas-là, il vaudrait mieux garder une alimentation classique tout en y incorporant des jus de légumes, des graines germées, des algues… En effet, la cuisson rend les fibres présentes dans certains légumes plus digestes et moins agressives pour l’intestin.

L’alimentation vivante ne doit pas contenir plus de fruits que de légumes. Le dernier inconvénient du régime crudivore consiste à manger plus de fruits que de légumes, créant ainsi un surplus de sucre et un déséquilibre dans le corps. Les fruits contiennent en effet du fructose qui, à forte dose, peut acidifier le corps et même risquer de le déminéraliser sur le long terme en abimant les dents, en fragilisant les os ainsi que les cheveux et les ongles.

L’une des peurs immédiates de l’alimentation vivante est de ne pas se sentir rassasié et d’avoir constamment faim. Ce qu’il faut comprendre est que cette sensation de lourdeur digestive à laquelle nous nous sommes habitués en consommant énormément de céréales, n’est pas forcément bénéfique, ni un bon indicateur de satiété d’ailleurs. C’est plutôt une fausse sensation de satiété due au fait d’avoir trop mangé sans laisser d’espace libre dans notre estomac. En mangeant principalement des légumes, on réduira ce phénomène d’hypoglycémie petit à petit pour retrouver enfin une vraie sensation de satiété ainsi qu’une vraie sensation de faim.

Une fois cet équilibre en marche, la sensation de faim nous indiquera que notre corps a vraiment besoin – et non envie – de quelque chose, et plus on est attentif à cette sensation, plus on sera en mesure de savoir exactement de quoi notre corps a besoin.

Conclusion

Avoir une alimentation vivante et crue de nos jours n’est pas évidente pour tout le monde car il est difficile de se procurer des aliments vivants, bio, et sain pour la santé. En effet beaucoup de produits sont conservés industriellement et de nombreux pesticides sont présents dans notre alimentation. De plus cette alimentation ne convient pas à tous le monde, surtout à ceux ayant un système digestif sensible.

Il est cependant important d’avoir une part d’aliments crus et vivants dans notre alimentation afin d’avoir les micronutriments nécessaires et la vitalité des aliments. La diversification est importante dans notre assiette ! Avoir des aliments cuits et des aliments crus engloberaient les apports nutritionnels qu’il faut à notre organisme et cela permettrait de faciliter notre digestion.

En conclusion, le plus important est d’écouter son corps en apportant quotidiennement de l’alimentation vivante à nos plats selon nos envies et nos besoins 🙂

Une réflexion sur “L’alimentation vivante

  1. jennytaliercio

    Merci Elisabeth pour ton article. C’est vrai que lorsque je suis fatiguée j’ai moins envie de préparer le repas. Sauf que du coup je suis encore plus fatiguée après. Du coup je remet du cru et du vivant dans mon assiette pour avoir plus d’énergie et j’en ressens les bienfaits !

Laisser un commentaire